Les origines du bouledogue français

Bouledogue origine

Le bouledogue français est le seul chien qui soit originaire de la région parisienne. Il apparaît au milieu du XIXe siècle et bien que ses ancêtres aient un passé qui est associé à un monde violent et sanguinaire, le bouledogue français est un chien affectueux qui adore jouer.

Le bouledogue français fait partie de la famille des molosses. Comme tous les chiens de cette catégorie, ses origines les plus lointaines se situent en Orient, du côté du molosse de Sumer et du Dogue du Tibet.

Les combats

Il a hérité de ses ancêtres son crâne brachycéphale, son museau aplati, ses babines pendantes et un corps trapu incroyablement musculeux. Les races initiales étaient connues pour leurs capacités au combat. Les tribus barbares l’utilisaient alors comme arme de guerre et comme chasseur.

Au grès des échanges commerciaux et culturels, la race arrive en Grande-Bretagne. Le molosse d’Épire devient un acteur incontournable des combats entre animaux organisés dans les bas quartiers. C’est là qu’il hérite de son nom de bull (le taureau) dog (chien).

En France, depuis le haut moyen-âge, il était usuel que les bouchers parisiens soient accompagnés par leur doguin, un chien puissant à la corpulence affutée. Aux alentours de 1850, les ouvriers britanniques introduisent des bulldogs à Paris. Ce chien va se retrouver dans des quartiers moins fréquentables, là où les bouchers, les commerçants et les voyous se réunissaient pour organiser des combats de chiens.

Quant aux cochers, ils croisent les bulldogs britanniques avec des terriers afin d’avoir d’excellents chasseurs plus hargneux et vindicatif vis-à-vis de la vermine, notamment du rat. Enfin, certaines femmes vénérables s’entichent de l’animal et elles en font un animal de compagnie.

La création du club du bouledogue français

Au fil du temps et des croisements de race, le standard du bouledogue français s’est dessiné. En 1880, le club du bouledogue français fut fondé à Paris. En 1885, le premier registre fut établi et en 1898, la Société Centrale Canine établit la première fiche des standards.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.