Que faire si votre bouledogue français boite ?

Bouledogue français boiterie
Bouledogue français boiterie

La boiterie peut atteindre les bouledogues français. Elle peut avoir diverses causes. Toutefois, pour qu’elle n’entraîne pas d’autres complications, il est important de la diagnostiquer et de la traiter à temps. Un chien qui boite doit toujours être pris au sérieux. Parfois, des gestes simples peuvent soulager votre compagnon. Le point sur ce qu’il faut savoir sur la boiterie d’un chien, sur ces causes et sur comment y remédier.

Ce qu’il faut savoir sur la boiterie d’un chien

Bien que de caractère dynamique et robuste, le bouledogue français peut être sujet à la boiterie qui peut être légère ou aiguë selon les cas. La conséquence directe de la boiterie est la difficulté à se déplacer. Ses causes peuvent être nombreuses.

Une ou plusieurs des pattes de votre crapule peuvent être atteintes de boiterie. Selon la gravité du problème, votre chien peut encore ou non poser la patte au sol. Dans certains cas, toutefois, la boiterie peut-être sévère et votre compagnon ne peut pas poser sa patte au sol.

Il est essentiel de détecter à temps toute forme de boiterie chez votre bouledogue français. En effet, ce type de problème peut survenir brutalement et peut devenir aigu au fil des temps.

Apprendre à un bouledogue français à donner la patte

Les causes de la boiterie

Déterminer les causes et les origines de la boiterie s’avère être primordial pour pouvoir y remédier dans les plus brefs délais. Les origines de la boiterie peuvent être traumatiques ou non traumatiques.

Les boiteries d’origine traumatique sont causées pour la plupart par des accidents, tels que la luxation, la fracture, l’entorse ou encore la blessure des coussinets. Les pattes avant et arrière de votre chien peuvent être touchées.

Les boiteries d’origine non-traumatique quant à elles cachent d’autres problèmes de santé qu’il convient de résoudre le plus rapidement possible. Votre crapule peut ainsi boiter à cause d’une tendinite de l’épaule, d’une arthrose, d’un cancer des os ou d’une affection neurologique. Dans ce cas, il est primordial de détecter à temps la maladie en cause et de la traiter.

Les conséquences

Aussi anodine qu’elle puisse être, la boiterie chez un bouledogue français peut entrainer des conséquences néfastes sur sa vie au quotidien.

La conséquence directe d’un tel problème est la difficulté qu’a votre chien à se déplacer. Pour un chien aussi dynamique qu’un bouledogue français, boiter s’avère être très restreignant au niveau de la mobilité.

Si une boiterie n’est pas traitée à temps, elle peut avoir de graves répercussions sur la santé de votre chien. Elle peut en effet s’aggraver et se généraliser. Votre adorable crapule ne pourra plus bouger du tout. Il peut même se faire amputer la patte dans certains cas graves.

Les solutions et les précautions à prendre

Dès que vous voyez que votre chien boite par sa démarche, il est important de faire appel à un vétérinaire. Ce dernier doit l’examiner le plus rapidement possible.

Si la boiterie est d’origine traumatique, il faut que votre chien soit au repos et qu’il ne bouge pas. L’homéopathie peut venir à la rescousse pour soulager la douleur avec deux granules d’Arnica 5CH tous les quarts d’heure, puis toutes les demi-heures. Vous pouvez par la suite frictionner la patte atteinte avec une goutte d’huile essentielle de menthe poivrée. Toutefois, n’utilisez surtout pas cette huile sur une femelle gestante ou allaitante. De plus, veillez à la quantité utilisée puisqu’elle peut causer un choc thermique.

Si la boiterie a été causée par une plaie, il faut museler votre bouledogue français et nettoyer la plaie avec de l’eau et un produit désinfectant.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.